L’handicapé n’est pas celui qui a perdu l’usage d’un ou de tous ses membres, mais celui qui est dans l’incapacité d’utiliser à bon escient sa matière grise ai je l’habitude de dire. C’est dans cette optique que monsieur Abdourahmane Diallo, le directeur du centre culturel régional a organisé le camp de vacances <<PRÊTER LA MAIN>> à l’endroit de soixante(60) enfants vivant avec un handicap (albinos, handicapé moteur, sourd-muet, etc.), mais aussi des orphelins de <<Edekeur>> et des enfants de parents handicapés..

Selon l’organisateur, ce camp a été mis en place pour stimuler l’intelligence de ces enfants en leur faisant participer pendant Vingt (20) jours à différents ateliers tels celui du chant, du théâtre, de la danse, de la peinture, d’envolée, mais aussi à des ateliers de confection d’objets d’arts comme celui du papier mâcher, de la calebasse, du balai décoré…A tout cela s’ajoute des cours de secourisme pour préparer les enfants en cas d’urgence.

Organisé du 07 au 27 juillet 2017, le camp a été tenu par des jeunes très braves à l’instar de Sophiana Kane, Ibrahima Cissokho, Kalidou Diallo, Awa Tall Gning…, pour ne citer qu’eux, des gens qui sont connus pour leur engagement dans le social et plus exactement dans la cause des enfants.

Le directeur du centre culturel a tenu bon d’envoyer les enfants à Sinthian, pour visiter le nouveau centre culturel Thread Sénégal et leur faire participer à des activités sociales comme la danse, le Kassak mais aussi tout ce qui peut tirer un atome de sourire des lèvres de ces anges. 

 Pour montrer aux enfants toute la richesse et les bons coins de leur région, la visite a continué dans les périmètres de banane à <<Nguéne>>.

Pour terminer en beauté ce camp de vacances, une fête a été organisé le 26 juillet au centre culturel de Tambacounda pour montrer au public toutes les réalisations qui ont été faites par les enfants et leurs moniteurs par le biais d’un vernissage et de quelques prestations (chant, théâtre…). Des allocutions des deux directeurs des centres culturels de Tambacounda et de Sinthian, ajoutés à celle de la représentante des enfants qui ont bénéficié du camp, ont été entendus avant de terminer la fête par une dégustation.

Les objets d’arts crées dans ce camp de vacances comme les balais décorés, le salon en pneu, les coussins, les veilleuses en bois, les calebasses colorées, le miroir, la montre, les tableaux…, seront vendus et l’argent reversé à l’orphelinat Edekeur pour les soutenir dans la prise en charge de ses orphelins. Finalement, ce camp sera classé dans le champ du bien pour le bien.

20479466_1716171005352427_5201989288390998279_n

Laisser une réponse